Comment renforcer la cohésion d’équipe en restauration ?
Propos recueillis par Anthony Thiriet pour le magazine BRA Tendances Restauration.

Dans tous les métiers, la cohésion d’équipe est fondamentale pour la performance de l’entreprise. Une équipe de haute volée donne des ailes à l’organisation qui l’abrite. Dans la restauration spécifiquement, une équipe soudée augmente fortement la valeur ajoutée de l’entreprise, le service faisant partie intégrante de la production. Mais, dans ce secteur, le recrutement est plus difficile. Alors, comment toucher les étoiles sur ce marché en tension côté emploi ?

Dans la restauration spécifiquement, une équipe soudée augmente fortement la valeur ajoutée de l’entreprise, le service faisant partie intégrante de la production.

Un changement de regard de la part du management sur les forces vives de son organisation facilite les choses. Pourtant, comment être quand des postulants ne se présentent pas aux rendez-vous, quand des employés désertent leur poste du jour au lendemain… C’est déconcertant, décourageant pour qui veut construire une cohésion d’équipe. Ces circonstances ne rendent pourtant pas l’argument moins valide. Si elles existaient, les statistiques montreraient que les bons employés deviennent meilleurs dès lors que le regard du management change. Les prophéties auto réalisatrices sont efficaces. Dites à un professeur influençable, en début d’année scolaire, qu’il hérite d’une classe d’élèves nuls… et soyez sûr que le niveau de la classe baissera.

J’observe que les employés présents dans l’entreprise influencent fortement la façon dont est intégré un nouvel entrant. Pour des raisons diverses : perte de pouvoir, histoire non réglée… Si les employés ont senti jadis une injustice, s’ils considèrent par exemple qu’un licenciement a été abusif, la répercussion peut être une moins grande capacité d’intégration d’un nouvel employé tant que cette histoire ancienne n’est pas réglée.

Une équipe qui performe a besoin d’un challenge, d’une opposition à laquelle se confronter. Être meilleur, être le premier, gagner des parts de marché sur le concurrent historique… sont des exemples sur ce qui fédère au sein des équipes. Ces invectives sont largement acceptées et utilisées par le management, tellement qu’à terme, elles n’ont plus aucun sens et peuvent même devenir dangereuses. Que se passe-t-il quand l’entreprise n’a plus d’ennemi à identifier ? Que se passe-t-il quand les collaborateurs de l’entreprise ne sont dopés qu’avec des slogans de différenciation par rapport à d’autres ? Il peut se créer un climat délétère défavorable à l’objectif recherché. Si la différentiation, la quête d’un but, la vision restent nécessaires pour constituer une équipe performante, il faut savoir l’orienter vers d’autres buts que celui de devenir le meilleur. En sport, ça peut fonctionner mais dans une entreprise, c’est différent. Le management peut orienter la quête de sens vers celui de la qualité, du respect des ressources naturelles, du respect de l’autre et cela fonctionne tout aussi bien. Le problème, c’est que c’est un positionnement moins facile à adopter, le management étant culturellement ancré dans une compétition commerciale féroce plutôt que dans un phénomène de progrès général.

Pour en savoir plus sur comment améliorer la cohésion d’équipe dans votre restaurant ou votre groupe de restauration, adressez un mail à laurent@neoeng.com ou téléphonez au 04 91 71 35 82.

Laurent Pailhès
Consultant gérant de NEO Engineering

Propos recueillis par Anthony Thiriet pour le magazine BRA Tendances Restauration.