Les paradoxes, ça rend fou.